Site Internet du Terre Neuve Sportif
Logo du TNS

Le Terre Neuve Sportif
ou la Passion du travail à l'eau avec les chiens Terre-Neuve




Le chien terre-Neuve

Un chien d'utilité





Utile à plus d'un titre


En dehors de ses qualités naturelles de chien sauveteur à l'eau, le Terre-Neuve est une des races les plus polyvalentes dans le domaine des services rendus comme auxiliaire de l’homme.

Ses capacités sont donc très variées, en plus de celle de sauveteur en mer, qui à elle seule, justifie la grande estime qu'on porte à cette race.

Au chapitre des utilisations possibles, voici quelques-unes unes des disciplines dans lesquelles ce chien exceptionnel peut opérer avec tout autant de succès que dans le sauvetage aquatique.



Un chien tracteur


Tous les navigateurs qui explorèrent l'île de Terre-Neuve dans le XVIIe siècle ont signalé que le chien de Terre-Neuve était très largement utilisé pour transporter des marchandises dans des traîneaux ou des petites charrettes. Le Terre-Neuve, en raison de sa morphologie et de sa puissance musculaire, devient facilement un chien tracteur après un entraînement relativement court.

Nous savons encore qu'il fut chien de trait, jusqu'en 1937 en Grande-Bretagne, attelés par trois ou cinq, ils y tiraient des charrettes chargées de 40 à 400 Kg de poisson, reliant Southampton à Londres.

Dans la 2e moitié du XIXe siècle, de nombreux arrêtés préfectoraux interdirent la traction canine. Si l’homme utilise le chien pour s’en faire un auxiliaire, attelez le et vous passerez pour un tortionnaire.

Au début du XXème siècle, rappelons-nous qu'il figura, avec le Saint-Bernard, parmi les premiers attelages de courses de traîneaux , lesquels donnaient la priorité aux longues distances et aux lourdes charges et réclamaient donc beaucoup de puissance.

De nos jours, cette discipline revient peu à peu avec la traction de petites charrettes à roues montées sur pneumatiques. Les matériels utilisés sont très bien étudiés et le Terre-Neuve n’en souffre ni physiquement, ni psychiquement.



Un chien de halage


L'utilisation du Terre-Neuve pour le halage des bateaux est pratiquée le long des fleuves et rivières. Certains moines russes utilisent plusieurs attelages de chiens pour assurer un trafic régulier sur le fleuve ‘Ienisseï’.

De l'avis de plusieurs vétérinaires, le Terre-Neuve est une des meilleures races pour tracter de lourdes charges.



Un chien de bord


A l'époque de la navigation à voile, sa grande réputation de plongeur faisait qu'il était devenu courant qu'un bateau eut à son bord comme chien mascotte un, voire deux Terre-Neuve.

Il arrivait aussi que le bateau ne prenne pas la mer si le chien émettait des signes évidents d’inquiétude. Il était admis que son instinct le prédisposait à sentir une tempête.



Un chien pêcheur


Le Terre-Neuve a également démontré ses qualités de pêcheur ou de retriever pour le rapport du gibier. Dans l'île de Terre-Neuve, il a été signalé que de nombreux indigènes utilisaient ces qualités pour assurer leur propre subsistance.

Ils sont aussi de très bons retriever : "la race des Terre-Neuve est la meilleure race des chiens d'eau. Ils se montrent prêts à plonger dans le cours d'eau le plus rapide où ils fonceront à travers la glace dans l'eau la plus froide pour rapporter un canard", estimait l'Américain Shooting Manual en 1827.

Si leur volume actuel en fait tout de même des retriever un peu lents, rappelons que les contraintes de poids s'évanouissent dès qu'ils sont dans l'eau.



Un chien de guerre


Lors de la dernière guerre mondiale, ils furent utilisés par l'armée américaine comme chiens de bât en portant des munitions ou du ravitaillement dans de vastes sacoches fixées à un harnais. C'est d'ailleurs en tant que tel qu'il participa à l'occupation des Iles Aléoutiennes.

On les utilisait également pour l'installation de lignes téléphoniques de campagne. Ils portaient les bobines de fils téléphoniques.



Un auxiliaire de gendarmerie


Au début du XXe siècle, le préfet Lépine constitua la première équipe cynophile nommée " Chiens plongeurs ". Cette brigade Fluviale devait être entraînée à sauver de la noyade les gens tombés dans la Seine. Cette malheureuse expérience prit fin rapidement car les chiens choisis ne correspondaient pas aux critères voulus pour du sauvetage aquatique.

Il y a une vingtaine d'années, sous le commandement du Colonel Puyaubert, les équipes cynophiles de la gendarmerie française se sont intéressées à cette race pour la surveillance des plages. Cette expérience a été abandonnée pour des questions administratives et budgétaires sans pour autant que les chiens aient le moins du monde démérités lors des missions qui leurs avaient été confiées.

Heureusement, cela revient petit à petit grâce à des associations comme la SNSM, la FNMCSN ou la FNMCSA qui sont autorisés à l'heure actuelle à utiliser leurs chiens sur certaines plages Françaises.



Un chien d'aveugles et d’aide aux handicapés


Son calme, la constance de son caractère et de son comportement, son esprit d'initiative, son format et sa taille importante, font que le Terre-Neuve pourrait aisément servir pour la conduite des aveugles ou de compagnon d’aide aux handicapés. Pratiquement inutilisé comme tel en France, le développement de cet emploi se heurte au budget d'entretien que nécessite un tel chien. Par contre, il est largement fait appel à lui pour ce genre de service en Allemagne et surtout en Amérique du nord.

Songeons aux joies, à la confiance et au réconfort moral que peut aussi donner à un handicapé la compagnie de son chien.



Un chien de garde


En dehors de ces principales utilisations possibles, rappelons ici que le Terre-Neuve quoique d'un naturel doux et paisible est un excellent chien de garde très dissuasif et capable de percevoir la différence entre un ami et un ennemi potentiel





© Copyright T.N.S - Crédit photographique pour toutes les images de ce site